Les auditeurs de la majeure Armement et Economie de Défense (AED), session 2021-2022 de l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN), a pu expérimenter la tension sur la zone Arctique pendant une séance d’une demi-journée.

Le scénario débute en 2025 avec un état du monde qui est une projection de la situation actuelle. Il pousse jusqu’en 2035 avec l’apparition de désordres climatiques : catastrophes naturelles sur les côtes du Canada, dégradation du permafrost, ouverture instable de passages maritimes…

Rythmé par le Conseil de l’Arctique, à présidence tournante, les pays parfois subissent parfois réussissent à anticiper les évènements tragiques qui amènent certains à transformer en opportunités commerciales et de positionnement géo-politiques, en particulier pour la Chine.

IHEDN AED, session Arctique, Juin 2022

Après un brief commun, deux groupes ont fonctionné en parallèle puis ont partagé leur retour d’expérience à chaud, notamment pour améliorer encore le niveau d’immersion et d’imprégnation du sujet auprès des joueurs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s